La conception du livret et son guide d’utilisation sont l’aboutissement d’une recherche-action interdisciplinaire, entrecroisant les besoins informationnels des MNA et les besoins de transmission des professionnels. Pour renseigner ces besoins, nous avons articulé différentes analyses, synthétisées ci-dessous, qui ont servi de base à la formalisation de principes et de stratégies de médiation des savoirs à même de garantir une information effectivement adaptée aux MNA. Nous entendons par information effectivement adaptée le fait qu’elle permette au MNA, non seulement d’activer du sens mais de s’approprier l’information et de construire des connaissances qui sont signifiantes pour lui[1].

protocole_recherche_v2.png

Analyse des supports informationnels existants

En l’absence d’état de l’art dans la littérature des pratiques informationnelles existantes à destination des MNA, une recherche systématique sur les sites internet des organismes dédiés à la migration dans les différents pays européens, nous a permis d’identifier 38 supports d’information européens destinés aux enfants/adolescents migrants. L’analyse de ces supports nous a permis de mettre à jour des logiques d’accessibilité récurrentes.

Perspectives croisées autour du livret existant au Charmeyran

La conception du nouveau livret d’accueil a pris pour point de départ le livret existant au Charmeyran, et s’est inscrit dans une démarche inclusive, croisant les besoins de médiation des professionnels et les besoins informationnels des MNA. Accéder aux stratégies de médiation existantes chez les professionnels et aux problématiques d’accès à l’information des MNA, a nécessité la mise en place d’un protocole de recherche expérimental ajusté aux réalités de terrain rendants difficile l’observation directe. D’une part, les difficultés à accéder aux entretiens d’admission, pour des raisons éthiques, psychologiques et procédurales faisant de ce temps d’interaction un temps de vulnérabilité trop important pour le MNA pour qu’il puisse être filmé. Et d’autre part, l’analyse multimodale des interactions des stratégies de médiation – appréhendées dans leurs réalités linguistiques et non-linguistiques –, nécessite un dispositif audio-visuel de captation, considéré comme trop invasif dans les interactions du quotidien pour les professionnels comme pour les MNA.

Entretien de reformulation - MNA

De ce fait, afin de pouvoir accéder à l’appropriation par les MNA des supports existants, nous avons réalisé des entretiens de reformulation (En-Refor) auprès des MNA. Il leur était demandé d’expliciter ce qu’ils avaient compris ou non de chacune des planches du livret d’accueil du Charmeyran. 10 entretiens ont été filmés avec un échantillon représentatif de MNA incluant des profils linguistiques, scolaires, culturels différents et une expérience plus ou moins longue du contexte socio-culturel français. Ces entretiens ont permis d’identifier les points de compréhension/incompréhension, et les stratégies d’interprétation dépendamment du bagage linguistique (en littéracie, en français), du bagage culturel, de la connaissance du contexte socio-culturel français.

Entretien de recommandation - professionnels

Des entretiens semi-directifs de recommandation (En-Reco) autour de l’optimisation du livret d’accueil ont été menés auprès des professionnels utilisateurs du livret ou en contact quotidien avec les jeunes (chefs de service, psychologue, équipe médicale, formatrices d’un dispositif de scolarité interne, éducateurs).

Entretien de simulation : professionnels-MNA

Afin d’être davantage en prise avec les stratégies de médiation effectives des professionnels, ils ont été complétés par 6 entretiens de simulation (En-Simul) visant à reproduire la situation d’entretien d’admission. Ces entretiens systématiques à l’arrivée du MNA dans l’établissement sont effectués par les chefs de service à l’appui du livret d’accueil. Ils ont permis d’analyser les stratégies de médiation des professionnels autour du livret d’accueil, tant d’un point de vue langagier (utilisation des ressources multimodales : parole, gestes, représentations visuelles) ; que d’un point de vue interactionnel (stratégies de régulation de l’intercompréhension : identification de l’incompréhension/du malentendu et stratégies de résolution).

 

[1] Nous rejoignons en effet la démarche de médiation des savoirs développées par Fabre & Gardiès donnant une place centrale au récepteur dans les dispositifs informationnels : « Si l’information est considérée comme un contenu cognitif situé dans un processus de communication où le récepteur a un rôle primordial d’activation, d’interprétation et d’appropriation « les nouveaux processus de médiation doivent, [..], prendre en compte l’activation du sens par le récepteur […], pour lui permettre d’appréhender et s’approprier l’information afin de construire des connaissances signifiantes pour lui » » (Fabre & Gardiès, 2010 cité par Gardiès & Rinaudo, 2015).